les roches volcaniques au piton des neiges

Cliquez ici

Le massif du piton des Neiges a l'avantage de nous gratifier d'un grand nombre de roches différentes. En effet, son activité a été discontinue et variée.
Ainsi 2 stades apparaissent:
un premier entre 2 Ma et 450000 ans, du même type que celui de la Fournaise actuellement, avec des basaltes à olivines et des océanites (photos ci dessous) . L'essentiel de l'édifice a été constitué à ce moment là.
Les basaltes de la Réunion sont riches en phénocristaux d'olivines. Ce sont donc des basaltes peu saturés en silice, contrairement à ceux des trapps et dorsales , sur saturées en silice, qui eux ne présentent pas d'olivines, mais du quartz.

  Source:http://pagesperso-orange.fr/SVT.ocean-indien

Des cristaux d'olivines (vert) dans un basalte

 Océanite (olivine >50%)


 Source: http://geosciences.geol

 Un deuxième stade entre 450000 ans et 20000 ans, est le stade différencié (schéma ci contre). L'alimentation en provenance du point chaud ne se faisait plus. Si bien que des minéraux de plus en plus acides, des roches de plus en plus visqueuses, se sont créés.

 Durant le stade différencié, 2 séries seraient apparues:
1 - lente (300000 ans) ayant générée les roches pintades (ci dessus : correspond au SP). Cette roche est peu différenciée, et riches en phénocristaux de feldspath.
2 - rapides (4 périodes de 30000 ans) correspond à S1, S2, S3, S4. A noter que S2 , qui a eu lieu il y a 180 ka a donné des éruptions explosives avec nuées ardentes (type montagne pelée, en Martinique)

 

 Roches pintades (cirque de Salazie)

 

 Dépôt de nuée ardente  (plaine des sables)

 Toute une  série de roches des basiques aux acides sont présentes au massif du piton des Neiges.  Elles sont nées des phases S1, S2, S3 et S4. La chambre magmatique dans laquelle s'est faite la cristallisation fractionnée était proche du sommet. Elle est aujourd'hui visible du fait de l'érosion.

 Gabbro au sommet de la chambre magmatique (rivière du Mat)

 

Source http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/biologie/

Gabbro en lumière polarisée: minéraux couleurs vives = pyroxène, minéraux rayés = plagioclase

 Les gabbros sont de même composition que les basaltes. La différence vient du fait qu'elles n'ont pas jaillit en surface. Leur refroidissement a été lent, permettant la cristallisation de macrocristaux.

 

 

L'oxydation de la lave lors de son contact avec l'air donne ces teintes rouges aux cendres et lapillis.

 Cendres du Piton Rouge (les Avirons)

 

Lapillis du Butor (saint joseph)

 

42 votes. Moyenne 3.43 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site