le domaine marin , récif coralliens, faune et flore marine

 

La Réserve Naturelle Marine s'étend du Cap la Houssaye près de St Paul à la Roche aux Oiseaux après Etang Salé les Bains, sur une longueur de 44 km (dont 20 km de récifs coralliens) et une surface de 3500 ha. Les récifs sont jeunes (-8500 ans) et sont constitués de récifs embryonnaires et  récifs frangeants. L'eau de mer vient régulièrement au delà  de la barrière, sur un fond peu profond, ce ne sont pas de vrais lagons.

 

La zone de récifs frangeants face à la Saline les Bains

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La biodiversité de la réserve est composée de:
- 167 espèces de coraux
- 650 espèces de poissons récifaux
- 1305 espèces de mollusques
- 185 espèces d'algues
- 1 espèce de phanérogame.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Photo-guide_naturaliste_sous-marin_du_lagon_de_la_R%C3%A9union#Poissons

 
Holothurie noire

 

Coraux(acropores)

 
)


le poisson flute

 

Algue : turbinaire

 

 Le récif corallien par sa diversité est un écosystème dans lequel existe des relations alimentaires.
Ainsi les holothuries (font partie des échinodermes) sont les nettoyeurs du récif. Ils se nourrissent des coraux morts qu'ils décomposent et dont les déjections vont servir de sédiments ("sable"blanc des plages).
Les algues ont le rôle des végétaux. Ils captent l'énergie solaire pour leur croissance.
Parmi les coraux, les acropores sont les plus nombreuses. Les coraux sont le résultat d'une association (symbiose) entre un animal (cnidaire par exemple) et une algue microscopique (zooxanthelles par exemple)

 

  1. Les chaînes alimentaires en milieu récifal
 La vie dans les récifs est permise grâce à l'incroyable construction des coraux. Ces cnidaires s'entourent d'une carapace calcaire, qui s'empile au fil des ans (des siècles), jusqu'à former des barrières.
Ici, une coupe de polype sur sa structure calcaire disposée en étage
 


Source : http://vieoceane.free.fr/paf/ficheb3.html
 Les polypes se nourrissent en chassant des zooplanctons, grâce à leur cnidocyte (contient un venin urticant) qui se déploie lors du passage de la proie. Les cnidocytes sont situés sur les tentacules. Celles ci ramène la proie pour la digérer. Cependant cette source énergétique est insuffisante (faute de zooplancton) pour le développement et la croissance du polype. L'algue (vert sur le schéma) lui apporte la majeure partie de son énergie. Celle ci est d'origine solaire, or les rayons lumineux traversent peu de hauteur d'eau. En général les coraux ne peuvent survivre en dessous de 30 m d'eau.
 

 

 Les menaces anthropiques indirectes:
- L'augmentation du taux de CO2 dans l'eau de mer amène l'acidification des océans.
La mer joue un rôle tampon extraordinaire pour les rejets de CO2. Nous avons vu que la teneur en CO2 de l'atmosphère augmente. Si les océans n'avaient pas joué un role tampon, la teneur aurait dû être bien plus élevée.
L'équilibre se fait suivant la formule:
CO2 + H2O  <==>  HCO3- +  H+
H+  étant l'indicateur de l'acidité.
Ainsi les molécules H2O de l'océan permettent de capter des molécules CO2 de l'air (ce qui limite l'effet de serre), par contre les océans s'acidifient (ce qui nuit à la vie marine).
Effet sur les coraux:
Du fait de l'augmentation de la température de l'eau (30°C), les algues dégagent trop d'oxygène,  ce qui asphyxient les polypiers. Ceux ci par réaction rejettent les algues, c'est le blanchiement des coraux, ce qui à court terme entraîne la mort des coraux.
C'est ainsi que 50% du récif corallien réunionnais est fortement menacé d'extinction. Le classement en réserve naturelle marine a pour but de protéger le récif, d'informer le public des dangers encourus. L'écosystème des récifs coralliens est très fragiles, il est dépendant de la vie des coraux. Or il contribue plus que les forêts tropicales à la biodiversité.
 Les menaces sur le  récif.
Les menaces anthropiques directes:
- rejets et pollutions diverses (eaux usées, eaux pluviales, déchets)
- surfréquentation des platiers coralliens
- sur-exploitation des ressources halieutiques des récifs
-pérennisation des activités commerciales et hotellières.
 

47 votes. Moyenne 2.45 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site